Les dominicains ont toujours été très attachés à la Vierge Marie et le rosaire à notre ceinture est la marque de cet attachement. Notre tradition aime contempler le Christ en s’appuyant sur Marie. Mais la reine des saints nous fait aussi entrer dans leur danse qui a été si magnifiquement peinte par Fra Angelico.

Exemples de prières

Vers Toi je lève les yeux, Sainte Mère de Dieu ; car je voudrais faire de ma maison, une maison où Jésus vienne, selon sa promesse, quand plusieurs se réunissent en son nom. Tu as accueilli le message de l’ange comme un message venant de Dieu, et Tu as reçu, en raison de Ta foi, l’incomparable grâce d’accueillir en Toi Dieu Lui-même. Tu as ouvert aux bergers puis aux mages la porte de Ta maison sans que nul ne se sente gêné par sa pauvreté ou sa richesse. Sois Celle qui chez moi reçoit afin que ceux qui ont besoin d’être réconfortés le soient ; ceux qui ont le désir de rendre grâce puissent le faire ; ceux qui cherchent la paix la trouvent. Et que chacun reparte vers sa propre maison avec la joie d’avoir rencontré Jésus Lui-même, Lui, le Chemin, la Vérité, la Vie. Amen.

Père Eyquem (1916 – 1990)

Ô Marie, la dernière ressource des coupables, le refuge assuré des pécheurs, c’est vers vous seuls que se lèvent vos yeux pleins de larmes, c’est vers vous que soupirent tous les cœurs blessés et malheureux, c’est en vous qu’espèrent toutes les âmes affligées. Soyez notre médiatrice auprès de l’éternelle Sagesse, et réconciliez-nous dans la grâce et la paix.
(…)
Ainsi donc, ô Marie, jetez sur mon pauvre cœur ces regards doux et compatissants que vous n’avez jamais détourné d’aucun pécheur, lors même qu’il était perdu et désespéré. Recevez-moi, mettez moi sous votre protection, parce que c’est de vous que j’attends mon secours ; c’est en vous seul que je place mon espérance.
(…)
Ô vous, notre illustre souveraine, vous la reine du ciel et de la terre, vous êtes la porte de la miséricorde, toujours ouverte, jamais fermée à personne ; l’univers entier périrait avant que vous refusiez votre assistance à qui l’implore du fond de son cœur.

Bienheureux Henri Suso (1295 – 1366)

Aujourd’hui, ô Marie, vous êtes le livre où notre règle est écrite. Car en vous brille la sagesse du Père céleste, en vous paraît la dignité, la force, la liberté de l’homme. Oui, j’y vois la dignité de l’homme ; car, lorsque je vous contemple, ô Marie, je vois que le Saint Esprit a représenté en vous la sainte Trinité en y formant le Verbe incarné, le Fils unique de Dieu. Il y a montré la Sagesse éternelle, qui est le Verbe ; la puissance du Père, qui a pu faire une si grande chose ; et la clémence du Saint-Esprit, par la grâce et la charité duquel s’est accompli cet ineffable mystère.

O Marie, le Dieu tout puissant frappait à votre porte, et si vous ne lui aviez pas ouvert votre volonté, il n’eût pas pris la nature humaine. (…) O Marie, amour délicieux de mon âme ! en vous est écrit le Verbe qui nous donne la doctrine de vie ; vous êtes le tableau qui nous le représente et qui nous l’explique.

Sainte Catherine de Sienne (1347 – 1380)

Vous souhaitez proposer une prière ?

Partagez vos prières préférées avec l’ensemble de la communauté ! Envoyez-les nous et nous les publierons sur le site dans la rubrique appropriée.

Les autres thématiques de prières dominicaines