Toute messe est célébrée pour le salut du monde entier. Mais l’Église a toujours reconnu la possibilité pour les fidèles de s’associer plus étroitement à cette messe offerte pour tous, en joignant à cette intention générale une intention particulière.
Offrir une messe est le signe qu’on porte ensemble soucis, peines, mais aussi joies, attentes des uns et des autres.

Qui célèbre ?

Les messes seront célébrées par les frères du couvent de Lille.
Le fidèle sera informé par mail de la date de la célévration de cette messe, afin de s’y unir par sa présence ou sa prière.

Que mettre dans mon intention de prière ?

Si l’on offre le plus souvent une messe pour un défunt, on peut aussi prier pour une multitude d’intentions : pour de jeunes mariés, un malade, un parent, un ami, pour soi-même, pour la vie du monde ou de l’Église, en action de grâces pour des anniversaires de mariage, pour un jubilé sacerdotal, une guérison, une paix retrouvée… Il faut formuler l’intention le plus simplement possible et, si l’on souhaite rester discret, on peut écrire « pour une intention particulière ».

Pourquoi une offrande ?

C’est un geste de partage de la part des fidèles et un acte de foi porté par toute l’Église.
Dès les premiers siècles de l’Église, les chrétiens ont accompagné leurs intentions de prière d’une offrande apportée à la messe. Au début ils offraient de la nourriture ou de la boisson, mais l’habitude s’est installée de donner une participation, une offrande d’argent. On n’achète pas à Dieu ou à l’Église une « efficacité » de la prière, car toute messe est absolument sans prix, et de toute façon efficace, puisqu’elle fait mémoire du Salut du monde par le Christ mort et ressuscité.

Dans l’Ordre des Prêcheurs “demander une messe”, c’est participer à la vie matérielle et apostolique du couvent du frère qui dira cette messe. C’est donc une manière de subvenir aux besoins de ceux qui ont donné leur vie pour l’annonce de l’Évangile. Comme le dit saint Paul : « Ne savez-vous pas que les ministres des cultes vivent du culte ? De même aussi, le Seigneur a prescrit à ceux qui annoncent l’Évangile de vivre de l’Évangile. » (1Co 9,13-14)

Comme tout prêtre, un frère dominicain ne peut recevoir qu’une offrande de messe par jour.
Actuellement l’offrande proposée en France par les évêques est de 17€ et ne peut pas donner lieu à l’établissement d’un reçu fiscal.

Offrir une messe

Votre offrande

Je souhaite faire dire au prix unitaire de 17€.